La Télégraphie

The Best of The Best TrxAu tout début de l’histoire de la radio, la télégraphie était le seul moyen de communication disponible. Les opérateurs du monde entiers communiquaient alors en morse (en CW en langage radio : CW = Continuous wave, Onde Continue/entretenue).

Bien que la parole fit son apparition sur les ondes quelques années après, le morse continua à être utilisé par les services officiels et amateurs.

Ce mode de communication très simple est surtout très efficace. En effet, les notes entendues sur les ondes sont beaucoup plus facilement décodable que de la voix dans des situations difficiles. De plus, le cerveau humain arrive, avec de l’entrainement, à deviner un message en morse noyé dans le bruit. Dans de telles conditions, une message oral ne passerai pas et l’information ne serait pas transmise.

 
On parle quelle langue en morse ?
Il existe deux méthode pour effectuer un contact morse:

  • En clair
    Le « clair » correspond à traduire les lettres des mots que l’on souhaite exprimer en language morse.
    Nous pouvons alors parler en Français, en Englais ou en toute autre langue. Le seul impératif soit que les deux opérateurs parlent la même langue bien entendu !!
  • En code « Q »
    Le code « Q » est un language basé sur un système de code, ils exite beaucoup d’abréviations  :  A ces codes, sont ajoutées beaucoup d’abréviations telles que par exemple, « cuagn » qui veut dire « see you again ». On peut alors par exemple dire, « GM dr Guillaume, hpe cuagn, qsl ok via buro » ce qui veux dire « Good Morning dear sir, hope to see you again, my qsl is ok via the association » Que l’on peut alors traduire par  » Bonne fin de matinée, j’espère vous retrouver bientôt, ma carte vous sera envoyé via le service de l’association ».
    Grâce à ce language, il n’est pas utile de parler une langue aprticulière, il suffit de connaitre les abréviations et on peut avoir une conversation (basique) avec tous les pays du monde…!!

De nos jours ?

De nos jours, les services officiels n’utilisent plus le language morse bien que certains groupes d’armées continuent à former des opérateurs télégraphie « au cas ou ».

Malgrès tout, les radioamateurs utilisent toujours quotidiennement ce mode de communication simple et efficace. Les interets sont multiples : l’efficacité, la simplicité, l’amusement en sont quelques uns…

Toujours comme autrefois ?

Les techniques ont bien entendu évoluées, la pioche bien qu’utilisée encore par certains, est remplacée par des systèmes plus rapides tels que des manipulateurs iambic :

22Ce type de manipulateur est connecté à un montage électronique. Si on appuie horizontalement sur la palette de gauche ( de gauche à droite) on obtient de points, si on pousse la palette de droite, on obtient des traits, si on presse les deux on alterne les points et les traits.

L’élèctronique sert alors a diminuer/augmenter la vitesse entre les points et/ou les traits. Avec ce type de manipulateur, une conversation à 15/20 mots minutes est assez commun. Certains peuvent faire des communications en « clair (traduction du français lettre à lettre) a des vitesses proche de 80/90 mots minutes !!

Un exemple de manipulation, avec un manipulateur iambic en LEGO.

Le morse est il toujours compétitif par rapport à d’autres modes ?

Le morse se défend bien par rapport aux autres modes de communication de par sa simplicité à mettre en oeuvre mais aussi par sa faciltité de construction.

En effet, fabriquer un emetteur morse est très simple et donne très rapidement satisfaction.