Accueil

 

ON5CFT – Member UFT -1206  – Member CWJF  – 690 – Member Essex CW – 112 – Member SKCC – 5865 – ON4LDL – Member- SKCC-19858 –
Infos : Groupement Francophone Télégraphiste à But non Lucratif
International Marconi Day
International Marconi Day will take place on 27th of April 2019 when amateur radio stations will operate from various locations around the world with historical connections to Marconi. EI0MAR
will be QRV as an award station from the Hurdy Gurdy Museum in Howth. This is a twenty-four hour event and EI0MAR will be QRV from about 07:00 utc that day. The Marconi Company
conducted wireless telegraphy tests at the Martello Tower in 1905. Other stations from Ireland will be participating: From Cork Radio Club, EI5IMD, from Carndonagh ARC, EI0CAR, and from
the Marconi Radio site in Kerry, EI0YXQ. A full list of Marconi stations and award details may be found on the Cornish Radio Amateur Club.
Full details about the participating stations can be found: http://gx4crc.com/imd-stations/

 

Journée internationale Marconi
La Journée internationale Marconi aura lieu le 27 avril 2019, date à laquelle les stations de radioamateurs devront opérer à partir de divers endroits dans le monde entier avec des liens historiques avec Marconi. EI0MAR
sera QRV en tant que station de remise de prix du Hurdy Gurdy Museum à Howth. Il s’agit d’un vingt-quatre heure et EI0MAR sera QRV à partir d’environ 07:00 utc ce jour-là. La société Marconi
a effectué des essais de télégraphie sans fil à la tour Martello en 1905. Autres stations d’Irlande y participeront : De Cork Radio Club, EI5IMD, de Carndonagh ARC, EI0CAR, et de
le site de Marconi Radio à Kerry, EI0YXQ. Une liste complète des stations Marconi et les détails de la récompense peuvent être les suivants
trouvé sur le Radio Amateur de Cornouailles.
Tous les détails sur les stations participantes se trouvent à l’adresse suivante : http://gx4crc.com/imd-stations/

 

Le cycle solaire 25 devrait être semblable au cycle 24
04/08/2019 Les scientifiques chargés de prédire l’activité du Soleil pour le cycle 25 disent que cela ressemblera probablement beaucoup à celui du cycle 24 actuel, qui est en baisse et qui devrait atteindre son niveau le plus bas en 2019 ou 2020. Les experts du Panel de prévision du cycle 25 de Solar ont déclaré que le cycle 25 pourrait début lent mais devrait atteindre un maximum entre 2023 et 2026 avec une plage de taches solaires de 95 à 130. Ceci est bien en dessous de la moyenne typique de 140 à 220 taches solaires par cycle solaire. Le panel a exprimé sa grande confiance dans le fait que le prochain cycle devrait briser la tendance au ralentissement de l’activité solaire observée au cours des quatre derniers cycles. Le panneau de prévision du cycle solaire prévoit le nombre de taches solaires attendu pour le maximum solaire, ainsi que le calendrier des niveaux d’activité maximum et maximum du cycle pour le cycle. Les perspectives ont été présentées le 5 avril à l’ atelier NOAA sur la météorologie spatiale organisé en 2019 à Boulder, au Colorado.

«Nous prévoyons que le cycle solaire 25 sera très similaire au cycle 24: un autre cycle assez faible, précédé par un minimum long et profond», a déclaré la coprésidente du panel, Lisa Upton, physicienne du solaire chez Space Systems Research Corp. 25 aura une taille comparable à celle du cycle 24 signifie que le déclin continu de l’amplitude du cycle solaire, observé des cycles 21 à 24, est terminé et que rien n’indique que nous nous approchons actuellement d’un minimum d’activité solaire de type Maunder . « 

La prévision du cycle solaire donne une idée approximative de la fréquence des tempêtes de la météorologie spatiale de tous types, des pannes de radio par radio aux tempêtes géomagnétiques et aux tempêtes de rayonnement solaire. Outre ses effets sur la propagation du signal radioamateur, la météo spatiale peut également affecter les réseaux électriques. communications militaires, aériennes et maritimes critiques; satellites et signaux GPS, et peut même menacer les astronautes du fait de leur exposition à des rayonnements nocifs.

Le cycle solaire 24 a atteint son maximum en avril 2014 avec une moyenne maximale de 82 taches solaires. L’hémisphère Nord du Soleil a mené le cycle des taches solaires, culminant plus de deux ans avant le sommet de celle-ci. Étant donné qu’il faut 11 ans au soleil pour terminer un cycle solaire, ce n’est que la quatrième fois que des scientifiques américains publient une prévision du cycle solaire. Le premier panel s’est réuni en 1989 pour le cycle 22.

Pour le cycle solaire 25, le panel espère pour la première fois prédire la présence, l’amplitude et la synchronisation de toute différence entre les hémisphères nord et sud du Soleil, appelée asymétrie hémisphérique. Plus tard cette année, le comité publiera une courbe officielle du nombre de taches solaires indiquant le nombre prévu de taches solaires au cours d’une année donnée et les asymétries prévues. Le panel examinera également la possibilité de fournir une prévision de probabilité d’éruption solaire.

«Nous ne prévoyons pas de cycle solaire particulièrement actif, mais de violentes éruptions solaires peuvent survenir à tout moment», a déclaré Doug Biesecker, co-président du comité et physicien solaire au Centre de prévision de la météorologie spatiale de la NOAA ( SWPC ). Un exemple de cela s’est produit le 23 juillet 2012, lorsqu’une puissante éruption d’éjection de masse coronale (CME) a ​​raté la Terre, mais a enveloppé le satellite STEREO-A de la NASA. Une étude réalisée en 2013 a estimé que les États-Unis auraient subi des dommages allant de 600 à 2,6 billions de dollars, en particulier aux infrastructures électriques, si le CME de 2012 avait été orienté vers la Terre. La force de l’éruption de 2012 était comparable à celle du célèbre événement de Carrington en 1859, qui avait causé des dégâts considérables aux stations de télégraphe du monde entier et produit des écrans aurores situés au sud des Caraïbes.

Source ARRL

Information
From April 13th to April 20th 2019

Members of the Charente DX groupe (CDXG) will activate

GROIX island   **   IOTA EU-48   **   DIFM AT012  **  Locator IN87GP

Groix is an island ond a city in the Morbihan department of the Brittany region in north-western France.

Lies a few kiometers off the coast of Lorient. Aera is 14.82 Km² with an elevation of 47m. Population +/- 2.260 inhabitants.

Team members are :

F4GBD (Franck) – F5LOW (Eric) – F5MNK (Laurent) – F5NBQ (Fabrice) – F6HKA (Bertrand) – ON4ZD/OS0S (Léon)

QSL via ON4ZD

Your QSL is not required.  We don’t use eQSL nor LoTW.

Use as much as possible the OQRS tool below instead of post mail.

Only the first QSO by Band/Mode will be confirmed.

Information on CDXG and our past expeditions is available :

Here on the CDXG website

Thanks to XBStelecom and QSLconcept for their support.

You can access their website by clicking on their logo:

 La population de radioamateurs au Canada en croissance continue

Selon le président de Radio Amateurs du Canada (RAC), Glenn MacDonell, VE3XRA, radio amateur au Canada, a enregistré une augmentation de 1 758 nouveaux titulaires en 2018 – le nombre le plus élevé des 4 dernières années. Dans son éditorial de mars, The Canadian Amateur , journal membre de RAC, MacDonell a rapporté que la population de radioamateurs du pays était passée de 63 317 à 70 198 entre octobre 2013 et décembre 2018.

«À chacune de ces années, le nombre de nouveaux amateurs a atteint au moins 2,5% du nombre total d’amateurs au Canada à la fin de l’année précédente», a écrit MacDonell.

Il a toutefois souligné que le chiffre de 70 138, bien que positif, dissimule le fait que la suppression des autorisations de radioamateur détenues par des détenteurs de licence décédés est ce qu’il a qualifié de « hasard ». En outre, il est impossible de quantifier la cohorte de radioamateurs.

En 2000, le Canada est devenu l’un des premiers pays à exempter de licence Radio Amateur. Les radioamateurs canadiens obtiennent une «autorisation» valide pour 125 ans à compter de la date de naissance de leur titulaire.

Source: ARRL

 L’US Navy adopte le radioamateurisme comme un moyen d’entraînement radio

L’US Navy a adopté le radioamateurisme comme une nouvelle approche possible pour une instruction de base à la radio et à l’électronique pour ses techniciens. Ceux-ci sont invité à suivre

les formations OM et passer leur licence au niveau «technician».

The US Navy’s Naval Air Warfare Center Weapons Division (NAWCWD) has adopted Amateur Radio training as a possible new approach to basic RF and electronics instruction. More than 20

NAWCWD employees took part in a week-long class in Point Mugu, California, in December. The class, which culminated in an examination session for the Technician licensed, offered

NAWCWD employees a novel approach to teaching radio propagation, said Brian Hill, KF4CAM, the lead for electromagnetic maneuver warfare experimentation in the NAWCWD

Avionics, Sensors and E*Warfare Department. Hill, who got his license while he was still in high school, is also the department’s « innovation ambassador. »

« I looked at the breakdown of current new hires and saw that many had degrees in computer science and thought that their classwork might not have covered things like RF propagation, » Hill

said. Rather than have employees sit through hours of PowerPoint briefings, Hill thought that a licensing course might be a more dynamic, hands-on approach to convey the basics — and cover

areas such as directional antennas, signal propagation, and modulation that are necessary for their work.

Initially, Hill had 10 class slots funded, but then Target Design Engineering Branch Head Ian Mann, KI6YVO, got wind of the class, saw its potential, and helped get funding to expand

participation. Mann, a General-class licensee and a ham for nearly 10 years, said he’s been able to apply knowledge learned in the class to his NAWCWD work.

Target Systems Division Head Milton Gabaldon, also saw merit in the approach. He sat in on the classes, took the exam, and he’s now KM6YPA. For him, it’s about connecting the dots.

Some of the 23 students who recently passed Amateur Radio exams at the NAWCWD hold their

Certificates of Successful Completion of Examination (CSCE).

« It’s about introducing people to electronics, to start understanding what RF is all about …so when we talk about it in the test and evaluation world, [students] know what we’re talking about, »

Gabaldon said. « They get a better view than ‘I just do software.’ Now they see ‘My software controls this piece, which sends out RF jamming signals that protect the warfighter.’ That’s the

most important takeaway. » In all, 23 employees who took the Technician exam passed, and several also successfully tested at for General and Amateur Extra licenses. Hill hopes to offer more hands-on classes in the future,

and he’s planning a Fox Hunt for the near future, as additional hands-on training. — Thanks to

NAWCWD and Public Affairs Officer Kimberly Brown; some information from C4ISRNET

Infos : Groupement Francophone Télégraphiste à But non Lucratif

dxcoffeeeindex1-300x77eqsl_logoqrzdotcomlogo