Accueil

 

ON5CFT – Member UFT -1206  – Member CWJF  – 690 – Member Essex CW – 112 – Member SKCC – 5865 – ON4LDL – Member- SKCC-19858 – Membre EUCW
Infos : Groupement Francophone Télégraphiste à But non Lucratif

Événements d’exploitation Hebdomadaire Du CFT

Soirée clés CW Hebdomadaire

Chaque vendredi soir , soirée clés hebdomadaire du CFT, cette activités se déroulera chaque vendredi soir de 21 h 00 à 23 h 00 soit 120 Minutes de CW .
Ce n’est pas un concours, il n’est donc pas nécessaire de soumettre des logs .
C’est une bonne occasion de travailler pour la récompenses et la réussite du club.
Cette activités à pour but de faire des qso avec des novices en cw , débutant en cw , ou plus expérimenter , le but est de se retrouver sur l’air et croisé nos clés respectives
c’est un bon moyen de réunir régulièrement les membres. La tradition continue!
Fréquence de 3.520 ou 7.020 Khz , Formule d’appel CQ CFT + la call
73 de ON5CFT infos via ON5CFT@gmail.com

Bonjour à tous les amis Télégraphistes

Rapport d’activités des stations
Contactée en CW 

Agenda – CW – ON5CFT
————————————————————————————————————————————

La Page sur le Nouveau TRx Elecraft  K4
Se trouve dans le menu Haut ( Nouveau TRX )

Le nouveau cycle solaire pourrait être le plus faible depuis 200 ans selon la NASA
Les derniers astronautes du programme Apollo auraient eu de la chance. Pas seulement parce qu’ils ont été choisis pour voyager sur la Lune, mais aussi parce qu’ils n’ont pas dû subir une météo défavorable. En effet, ce n’était pas un ouragan ou une vague de chaleur, mais la météo spatiale ! le terme de rayonnement dans le système solaire, dont une grande partie est libérée par le Soleil. En août 1972, juste entre les missions Apollo 16 et Apollo 17, une tempête solaire s’est produite, émettant de dangereuses radiations. Sur Terre, nous sommes protégés par notre champ magnétique, mais dans l’espace, cela aurait été dangereux pour les astronautes.

La capacité de prévoir ce genre d’événements est de plus en plus importante alors que la NASA se prépare à envoyer la première femme et le prochain homme sur la Lune dans le cadre du programme Artemis . Les recherches en cours ont peut-être trouvé une nouvelle méthode fiable pour prédire cette activité solaire. L’activité du soleil augmente et diminue tous les 11 ans. Selon les prévisions pour le prochain cycle solaire, ce sera le plus faible des 200 dernières années. Le maximum de ce prochain cycle – mesuré en termes de nombre de taches solaires, une mesure standard du niveau d’activité solaire – pourrait être inférieur de 30 à 50% à celui du plus récent. Les résultats montrent que le prochain cycle débutera en 2020 et atteindra son maximum en 2025.
Les taches solaires sont des régions du Soleil dont les champs magnétiques sont des milliers de fois plus puissants que ceux de la Terre. 

Tant les prévisions que l’amélioration de la capacité à faire de telles prévisions sur la météo spatiale sont de bonnes nouvelles pour les ingénieurs qui peuvent planifier des missions d’exploration spatiale et humaine au cours de périodes d’un rayonnement plus faible, lorsque cela est possible.

Cette nouvelle recherche a été dirigée par Irina Kitiashvili, chercheuse au Bay Area Environmental Research Institute du centre de recherche Ames de la NASA, dans la Silicon Valley, en Californie. Il combinait les observations de deux missions spatiales de la NASA – l’Observatoire solaire et héliosphérique et l’Observatoire de la dynamique solaire – avec des données collectées depuis 1976 auprès de l’Observatoire national solaire.
Un défi pour les chercheurs qui travaillent à prédire les activités du Soleil est que les scientifiques ne comprennent pas encore complètement le fonctionnement interne de notre étoile. De plus, certains facteurs qui jouent au plus profond du Soleil ne peuvent être mesurés directement. Ils doivent être estimés à partir de mesures de phénomènes connexes sur la surface solaire, tels que les taches solaires
La méthode de Kitiashvili diffère des autres outils de prévision en termes de matière première pour ses prévisions. Auparavant, les chercheurs utilisaient le nombre de taches solaires pour représenter indirectement l’activité du champ magnétique solaire. La nouvelle approche tire parti des observations directes des champs magnétiques émergeant à la surface du Soleil – données qui n’existent que pour les quatre derniers cycles solaires.
La combinaison mathématique des données provenant des trois sources d’observations du Soleil avec les estimations de son activité intérieure a généré une prévision conçue pour être plus fiable.
En 2008, les chercheurs ont utilisé cette méthode pour faire leurs prévisions, qui ont ensuite été mises à l’essai lors du déroulement du cycle solaire au cours de la dernière décennie. Cette méthode a bien fonctionné, l’intensité et le calendrier prévisionnels du maximum d’énergie solaire cadraient parfaitement avec la réalité.
Savoir comment le soleil se comportera peut fournir les informations nécessaires pour planifier des protections pour nos prochains explorateurs spatiaux. Cela nous permet également de protéger les technologies sur lesquelles nous comptons: missions satellitaires qui étudient l’univers depuis l’espace, atterrisseurs et rovers se dirigeant vers la Lune et Mars, et les satellites de télécommunication dans notre propre orbite terrestre.
La NASA est chargée d’amener des astronautes américains sur la Lune au cours des cinq prochaines années avec un atterrissage au pôle Sud de la Lune. Avec des prévisions météorologiques spatiales calmes pour la prochaine décennie, cela sera la période la plus propice à l’exploration spatiale ! 

Adaptation La Terre du Futur

source : https://www.nasa.gov/

Infos : Groupement Francophone Télégraphiste à But non Lucratif

dxcoffeeeindex1-300x77eqsl_logoqrzdotcomlogo